Industrie des biens de consommation

Les faussaires et les importateurs parallèles exploitent la portée mondiale, le faible coût et l'anonymat d'Internet

Vous cherchez un article de consommation de marque connue, comme des chaussures ou un bijou ? Soyez prudent : en 2007, la revue mondiale de la propriété intellectuelle (World Intellectual Property Review) signalait que 22 % des biens de consommation vendus en ligne étaient contrefaits.

La vente de biens contrefaits et provenant du marché gris (allant des articles de luxe et de sport aux articles d'usage courant comme le shampoing et les cigarettes) prospère sur Internet. Ce canal de distribution robuste est alimenté par les faussaires et les importateurs parallèles qui transportent des articles volés, endommagés et rappelés. En fait, les criminels ont créé une chaîne d'approvisionnement virtuelle avec des produits vendus en vrac aux détaillants sur des sites d'échange B2B populaires, puis revendus aux consommateurs par l'intermédiaire de sites illicites de ventes aux enchères et de commerce électronique.

Avec une hausse des ventes en ligne de 21 % par an, selon le département du commerce américain, cela représente un commerce mondial important. Les arnaqueurs emploient des stratégies marketing intelligentes pour tromper les consommateurs et détourner le trafic Internet, comme la publicité illicite sur des sites de recherche, de commerce électronique et de médias sociaux, et, en particulier dans le cas des articles de luxe, le spam. Les détenteurs de marques légitimes paient un lourd tribut : baisse des revenus, fléchissement de la demande, colère des partenaires de vente, montée en flèche des frais de garantie et de service, et hausse de la responsabilité produits du fait que les consommateurs achètent des biens non conformes. Les marques perdent leur prestige en raison de la baisse de la valeur des marques et de la confiance des clients.

Pour récupérer leurs marques, leurs canaux et leurs revenus, les fabricants de biens de consommation devront créer dans le monde virtuel ce pour quoi ils ont déjà dépensé des millions dans le monde réel : une stratégie de protection de marque complète. MarkMonitor® peut vous aider.

MarkMonitor au travail


Un grand fabricant de biens de consommation qui possède une marque et plusieurs sous-marques lutte contre la contrefaçon, le marché gris, les pratiques marketing illégales, ainsi que les atteintes à la marque et les manques à gagner qui en résultent, grâce aux solutions MarkMonitor Brand Protection™ et MarkMonitor Domain Management.

L'élimination agressive des ventes de biens contrefaits et provenant du marché
gris permet de protéger les revenus et la confiance des clients.

Comment MarkMonitor assure la protection des marques de biens de consommation en ligne ?

  • Empêche la vente en ligne de biens contrefaits et provenant du marché gris, et, ainsi, mettre fin aux manques à gagner et aux atteintes à la valeur des marques que ces activités génèrent
  • Élimine les tactiques d'interception de trafic Internet utilisées dans le marketing de recherche, les médias sociaux, le spam et ailleurs, afin d'éviter toute confusion chez les clients et garantir une expérience authentique vis-à-vis des marques et des produits
  • Aide à identifier et dénoncer les fabricants de produits illicites, et contribue aux enquêtes hors ligne et prendre des mesures à la source des processus de distribution
  • Réduit les fausses réclamations de garantie et les frais de service clientèle résultant des ventes de biens contrefaits et provenant du marché gris
  • Encourage les programmes de revendeurs autorisés en gérant de façon proactive les canaux en ligne et mettant un terme aux ventes non conformes
  • Gère de façon rentable les différentes marques en ligne grâce à une gestion proactive et globale des portefeuilles de noms de domaine

Résultats

  • 125 millions USD en produits illicites retirés de 20 sites d'échange B2B et B2C grâce à des mesures de suivi agressives
  • Augmentation de 500 % des déréférencements réussis de biens contrefaits et provenant du marché gris, ce qui empêche tout détournement supplémentaire de recettes
  • Diminution de 95 % des violations des droits sur l'image et le texte d'une marque de commerce à travers une approche globale de surveillance, détection et suivi des lois
  • Deux millions de visites de sites par jour récupérées ; elles ne seront plus détournées vers des sites illégaux ou non autorisés
  • Diminution de 90 % du nombre de sites squattés grâce à la consolidation des portefeuilles de noms de domaine et à une gestion proactive
Recherche Whois: